AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 We're friends, just friends.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




We're friends, just friends.  Vide
MessageSujet: We're friends, just friends.    We're friends, just friends.  EmptyLun 27 Sep - 20:38



SAMAËL CALLAHAN ¤ MAGGIE SINGLETON

10:18 PM – Maggie's bed room


« Je te dis que j’y comprends rien ! Oh et puis ça me gave Samaël, j’abandonne ! »

Et un crayon vola dans la pièce suivi par quelques feuilles. Assise en tailleur sur son lit, Maggie semblait à bout de nerfs. Cela faisait deux heures que la demoiselle essayait tant bien que mal de traduire des feuilles traitant des fouilles d’un tombeau en Egypte. Elle avait fait des tonnes de recherches, était parvenue à obtenir des sortes de journaux intimes mais…En Hiéroglyphe. Vous y croyez vous ?! Parce qu’elle non. Sur le coup, elle s’était sentie à part, forte, et fière. Après tout, qui arrivait à obtenir la permission de mettre la main sur de tels documents ? Peu de personnes, et encore moins des élèves d’Université. Bref, dans tous les cas, elle avait réussi à dénicher la perle rare, mais celle-ci était intraitable: Personne ne découvrirait le sens de ses dessins. Maggie avait passé toute la journée dessus, à la bibliothèque, entourée de dizaines de livres. Et alors qu’il lui semblait qu’elle avait réussi à traduire la première ligne, elle avait reçu un appel. Elle ne voulait pas décrocher, après tout, le travail, c’était le travail. Un bref coup d’œil en direction de son Blackburry, et elle se rendit compte qu’il s’agissait de son ami Samaël Callahan. Ni une, ni deux, elle avait décroché, racontant ses malheurs à son ami, lui expliquant qu’elle n’arrivait à rien, qu’elle était nulle, et qu’elle stressait comme une dingue parce qu’elle devait rendre son dossier dans trois jours. Evidemment, Samaël preux chevalier, lui avait proposé de l’aide. Parce qu’ils se serraient toujours les coudes dans les moments difficiles, parce qu’ils étudiaient les mêmes choses, qu’ils étaient amis et que les amis étaient là pour n’importe quoi, tant que l’autre avait besoin de lui.

Ainsi alors que Maggie avait jeté son crayon suivi de quelques feuilles avec des gribouillis (non, pas les sublimes pièces avec les hiéroglyphes) Samaël se rapprochait d’elle, passait un bras autour de ses épaules, et lui disait dans un sourire et d’une voix calme: « Allez ne t’en fais pas, à nous deux on va en venir à bout. Je te le promets. » Il lui déposa un baiser sur le front, puis se recula, et d’une voix toute joyeuse lui dit: « Mais avant mangeons un bout de pizza et buvons quelques bières. » Maggie leva les yeux au ciel, évidemment il avait tout prévu. Il était formidable, et Maggie s’estimait heureuse de pouvoir le compter dans ses amis. Vraiment. Et alors qu’il lui ouvrait une bière, la demoiselle s’occupait de couper la pizza. Elle but une gorgée du liquide et dans un sourire amusé lui dit: « Je sais pas ce que je ferai sans toi Callahan. Pas grand-chose je pense. » Elle savait qu’il serait flatté, elle en avait le sentiment, et c’était l’effet recherché. Elle pensait réellement ce qu’elle disait, bien qu’en réalité, seule, elle parviendrait aussi à ses objectifs, sans doute avec un peu plus de difficultés néanmoins. Maggie, qui avait une nouvelle fois lancé un regard en direction de l’une de ses feuilles, mangeait tranquillement sa part de pizza. Et alors qu’elle avalait une bouchée, elle remarqua un dessin vraiment étrange. A bien y regarder de plus près, on avait l’impression de voir…Un homme en pleine action avec un cochon. Maggie écarquilla les yeux, elle devait avoir mal vu, c’était évident. Elle tendit avec précaution la feuille à Samaël, pointa du doigt le dessin et lui demanda: « Dis moi ce que tu vois, je t’en prie, dis moi que je ne deviens pas folle ! »




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




We're friends, just friends.  Vide
MessageSujet: Re: We're friends, just friends.    We're friends, just friends.  EmptyJeu 30 Sep - 14:53


    « C'est pas en t'agitant de la sorte que tu vas y arriver hein ! » fit-il en esquivant le crayon que Maggie venait de lancer à travers la pièce, plutôt rageusement. Cela faisait bien une bonne demie-heure qu'il avait rejoint la demoiselle dans l'espoir d'aider celle-ci sur son devoir qu'il avait quasiment fini de son côté. Samaël était plutôt studieux, et ce depuis très jeune. Il réussissait la plupart du temps à garder la tête hors de l'eau même si certaines fois, il avait l'impression de se sentir couler. Bien que ces fois-ci étaient, avouons-le, assez rares. Adossé au lit voisin, il refermait les quelques bouquins étalés devant lui avant de rejoindre Maggie sur son lit. Entourant un bras autour de ses épaules, il déposa délicatement un baiser sur son front. « Allez ne t’en fais pas, à nous deux on va en venir à bout. Je te le promets. Mais avant mangeons un bout de pizza et buvons quelques bières. » Alors qu'il se levait pour aller chercher deux bières dans le petit frigidaire, Maggie s'occupait de découper la pizza.

    Maggie et Samaël, ça remontait depuis la première année. Tous les deux en sciences humaines, ils avaient sympathisé assez rapidement n'hésitant pas longtemps à se prendre pour de vrais amis. Et les vrais amis, ça s'aide dans tous les domaines. Sautant sur l'occasion, ils se mettaient régulièrement en binôme pour quelques travaux par-ci et par-là. « Je sais pas ce que je ferai sans toi Callahan. Pas grand-chose je pense. » Le jeune Callahan ne pu réprimer un sourire. C'était bête de se sentir indispensable mais c'était bon de l'entendre. Non c'était faux, il ne se sentait pas du tout indispensable, il aimait juste aider ses amis comme ceux-ci le ferait pour lui. C'est tout. Il fit mine de regarder ses chevilles avant de reporter son regard sur la jeune femme. « Tu peux continuer, elles sont encore de bonne taille. » Il portait sa bière à ses lèvres avant de venir prendre place sur le lit en face d'elle. « Dis moi ce que tu vois, je t’en prie, dis moi que je ne deviens pas folle ! » Attrapant la feuille que Maggie lui tendait, il y jeta un œil distraitement. Contrairement à elle, il n'y voyait rien de contraignant mis à part le fait que la jeune femme tenait la feuille à l'envers et qu'effectivement, dans ce sens, les signes avaient de drôles de significations. Samaël avait deux solutions qui s'offraient à lui. Lui dire que sa blondeur lui allait parfaitement bien et lui dire la vérité ou bien feindre l'innocence et la croire sur parole la laissant alors dans l'ignorance la plus total jusqu'à ce que la belle se tape royalement la honte en cours. Pour sa survie à lui, il opta pour la première solution. « Espèce de blonde, tu tiens la feuille à l'envers. » Cette fois-ci, il esquiva de justesse un nouvel objet non identifié qui vola à travers la pièce avant de s'écraser sur le mur derrière lui. Au final, il s'avéra être un coussin que la jeune femme lui avait lancé. « Si tu tentes encore de m'assommer, ça pourrait se passer très mal pour toi blondinette ! »
Revenir en haut Aller en bas
 

We're friends, just friends.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BEAUTY AND THE GREEKS :: MICHIGAN VALLEY VILLAGE :: ❝ pavillon ΩΦ-