AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 love the way you move • WOODY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elvis Sucker

Elvis Sucker

✎ POSTS : 21
✎ MULTINICKS : Chuck . Claire
✎ CREDITS : © ALLY BEE ; LJ
✎ AGE : 33
✎ MOOD : pissed of
✎ STATUT : SINGLE
✎ OCCUPATIONS : Médecine (santé) ✕ 4ème année (undergraduate) ✕ effectue les tâches ingrates à l'Ericson Art Gallery
✎ HOBBIES : membre de l'Anti-Greek Life


TEENAGE DREAM
✎ HOME : résidence universitaire, chambre 42 w/ ..
✎ QUOTE : ❝ I’ve never lived closer to danger, but I’ve never felt safer. ❞
✎ LIFE IS A FIREWORK :

love the way you move • WOODY Vide
MessageSujet: love the way you move • WOODY   love the way you move • WOODY EmptyDim 19 Sep - 16:52



love the way you move • WOODY 2pttidd love the way you move • WOODY E88nj8
Woody Rhodes & Elvis Sucker

love the way you move

Assit près de sa fenêtre, clope au bec, Elvis était pensif. Ce n’était pas les cours qui le plongeaient dans une angoisse certaine, il était sûr de lui, sûr de ses capacités et n’avait pas vraiment de doute quant à sa réussite. Quand bien même la médecine serait une voie difficile, il savait ce qu’il voulait et se donnait les moyens pour l’obtenir. Il n’était pas venu à la MVU dans le but de se tourner les pousses, s’il avait reprit le chemin des études, c’était bien pour obtenir son diplôme. Mais de nature à s’angoisser facilement, il n’avait pas trouvé le sommeil une fois de plus. Adepte des insomnies, des réveils brusques et de cette angoisse l’assaillant, il avait prit l’habitude de se calmer en regardant le vide. Depuis sa dernière année de lycée, Elvis était devenu un jeune homme tourmenté, au sommeil agité de cauchemars incessant. Il n’était pas non plus le gars dépressif, non au contraire, malgré son côté cynique, il restait souriant et blagueur, c’était aussi vitale pour lui de rester lui-même. Bien qu’il ait cette impression qu’une partie de lui manquait, et qu’il serait impossible qu’elle lui revienne. Pourtant il avait toutes les raisons d’être épuisé, une bonne fatigue ceci-dit. La voluptueuse jeune femme endormie dans son lit, témoignait de la nuit agitée qu’ils avaient passé tout les deux. Pourtant, malgré sa fatigue et son bien être, il avait réussit une fois de plus, à se réveiller. S’extirpant des draps pour y retrouver ses habitudes. Il n’était pas soucieux quant à cette relation -si relation il y avait- Woody (la voluptueuse jeune femme) ne semblait pas voir ces soirées en sa compagnie pour autre chose qu’un jeu. S’il appréciait son tempérament sympathique, son côté souriant et avenant, elle était en plus discrète en quelque sorte. Elvis n’avait jamais eut l’occasion ni l’envie d’avoir une relation durable, pour plusieurs raisons, s’engager n’était pas son truc, il ne se sentait pas non plus à la hauteur pour cela. Il ne pouvait donc qu’apprécier le côté joueur de la jeune femme. Et certaine chose n’était agréable que par leur côté éphémère. Il ne se voyait pas construire quoique ce soit, ça ne venait pas de Woody, ça ne venait pas des femmes en générale, seulement de lui. Pourtant, il se demandait sans arrêt combien de temps tout ceci serait susceptible de durer, même s’il préférait jouer les hommes détachait, il prenait plaisir à retrouver la jeune femme et pas uniquement pour les activités qu’ils partageait. Il s’attachait simplement à elle, c’était après tout inévitable en vue du temps qu’ils passaient ensembles. Et s’il n’était qu’une lubie passagère ? C’était probablement le cas, une femme comme elle, magnifique et pouvant obtenir tout ce qu’elle désirait d’un claquement de doigt, ne pouvait être désireuse au final d’obtenir plus de sa personne. Se voyant toujours comme l’adolescent qu’il était au lycée, le bon copain de toutes, celui qu’aucune ne voyait comme un petit ami potentiel, c’était aussi l’une des raisons qui le poussait à fuir les relations. Il ne trouvait pas ça envisageable, à la limite du ridicule, surtout lorsque l’on voyait la brunette. Jetant sa troisième cigarette par la fenêtre, la regardant s’échouer quelques mètres plus bas, il entendit la jeune femme remuer dans les draps. Sans doute que la fraicheur matinale s’engouffrant par cette petite fenêtre de cette chambre universitaire l’avait extirpé de son sommeil. Sans se tourner vers elle, et conscient qu’elle s’était réveillée, il lui dit d’une voix roque. « J’viens de voir passé l’un des agents de sécurité, complètement bourré. Fitzgerald se laisse aller niveau personnel ! » C’était aussi une habitude pour lui, parler de tout et rien, sortir n’importe quoi venu de nulle part. Woody en avait certainement prit l’habitude et ne s’en souciait pas vraiment, du moins elle n’en avait pas l’air.


_________________
love the way you move • WOODY W8p92x love the way you move • WOODY 21j0sjr love the way you move • WOODY Nosk7l
« Once you’ve taken a few punches and realize you’re not made of glass, you don’t feel alive unless you’re pushing yourself as far as you can go. »
Revenir en haut Aller en bas
http://batg-uc.forumactif.com/dossiers-acceptes-f18/elvis-everybody-s-fool-t105.htm http://beautyandgreeks.forumactif.com/carnets-personnels-f22/elvis-harder-better-faster-stronger-t231.htm#1847 http://batg-uc.forumactif.com/world-wide-web-f24/elvissuckermvucom-t142.htm#723
Woody Rhodes
WILD AND YOUNG ☠ every good girl has a devilish side.
Woody Rhodes

✎ POSTS : 109
✎ MULTINICKS : SC & JW
✎ CREDITS : datura ♦ milky
✎ AGE : 30
✎ MOOD : excited
✎ STATUT : c'est compliqué
✎ OCCUPATIONS : Photographie (arts&cultures) ♦ 4ème année (undergraduate) ♦ barmaid au dionysos' temple
✎ HOBBIES : Photographe pour le Michigan Valley Courier. ♦ Membre de Green Peace et Anti-Greek Life


TEENAGE DREAM
✎ HOME : Résidence n°2, chambre 27 (2ème étage)
✎ QUOTE :
✎ LIFE IS A FIREWORK :

love the way you move • WOODY Vide
MessageSujet: Re: love the way you move • WOODY   love the way you move • WOODY EmptyMer 22 Sep - 19:44

Allongée dans un lit, elle était enroulée de draps blancs qui n’étaient clairement pas les siens, Woody somnolait. Elle commençait légèrement à se réveiller mais ne bougea pas pour autant. Elle aimait prendre le temps d’avoir les idées bien claires avant de poser un pied au sol. Elle trompait alors son monde en laissant croire qu’elle était bien endormie mais ce n’était pas totalement le cas. Consciente qu’elle était seule dans le lit, elle sentait la présence d’Elvis à quelques pas d’elle, dans son dos. Il avait pris l’habitude à méditer dans un coin, tout en fumant l’une de ses cigarettes, perdu alors dans ses pensées. Woody appréciait le côté mystérieux de l’étudiant, elle ne cherchait pas à savoir ce qui pouvait tant le préoccuper et le rendre mélancolique. Elle ne souhaitait pas se montrer trop envahissante, dans le fond ce n’était pas son genre et apprécierait moyen qu’on fasse de même avec elle. Elle était pourtant toujours très ouverte au dialogue, contrairement à ce que l’on pourrait croire. Il n’était pas qu’un « amant » de passage, elle considérait aussi comme un ami. Leur petite histoire –si on pouvait l’appeler ainsi- durait depuis un certain temps à présent. Personne ne savait s’ils étaient ensemble ou non, le plus évident était que tout ce qu’il y avait entre eux était ambiguë à souhait. L’un comme l’autre était parfaitement libre de sortir avec d’autres personnes, et même si parfois ils avaient tout l’air de jouer les couples, ce n’était qu’illusion. Woody ne se voyait pas entretenir une quelconque relation sérieuse, que cela soit avec lui ou un autre. Toutes ces choses que les couples font habituellement, ce n’était pas pour elle, pas à ses yeux en tout cas. Et d’ailleurs, elle ne préférait même pas y réfléchir, c’était se prendre la tête pour rien. Pourtant elle ne pouvait nier ce sentiment d’abandon à chaque fois qu’elle devait le quitter ou encore celui de ne pas apprécier qu’une autre fille puisse se retrouver entre ses bras. C’était contradictoire avec son besoin de liberté et son manque d’envie de s’engager. Mais pour le moment, elle était déjà bien contente de se réveiller dans son lit et non pas le sien avec pour fond sonore la voix de crécelle de sa colocataire. Après ces courtes réflexions, elle décida de faire remarquer à Elvis qu’elle était enfin sortie de ses songes. Elle s’étira les bras tout et se retourna en direction du jeune homme. Elle ouvrit difficilement les yeux, ces derniers devaient s’adapter à la luminosité de l’extérieur. Lorsque la lumière devint plus agréable et non agressive, elle put mieux visualiser Elvis. Un fin sourire vint illuminer son visage fatigué en première réponse à la remarque de l’étudiant, même s’il ne pouvait pas le voir. Elle releva le buste, cherchant alors des yeux ses sous-vêtements. Elle retrouva d’abord sa petite culotte, qu’elle attrapa difficilement et l’enfila aussitôt. Au passage, elle « vola » l’une des chemises d’Elvis qu’elle enfila sur le dos. Ce n’était pas ce qui allait la réchauffer mais elle ne craignait pas tellement le froid, par chance. Elle détourna alors le lit et entoura finalement le cou d’Elvis, déposant un baiser sur l’une de ses joues. Elle prit place à ses côtés et remarqua à ses pieds les cadavres de quelques bouteilles de bière. « Le Doyen devrait nous embaucher, on tient visiblement mieux l’alcool… » Lança Woody en écho à ce qu’Elvis avait dit quelques secondes plus tôt. « Tu es réveillé depuis longtemps ? » Il y avait des chances pour que ce soit le cas, ce ne serait pas la première fois. Elle le laissa répondre et enchaina aussitôt : « Ca va ? Tu sembles… ailleurs. Ce qui ne change pas vraiment de d’habitude mais quitte à te tenir compagnie la nuit, tu sais aussi que tu peux aussi me parler. » Ce n’était pas bien surprenant de la part de Woody de la voir s’inquiéter, elle avait appris son rôle sur le bout des doigts, maintenant elle ne faisait plus qu’un avec sa nouvelle identité et elle y prenait presque goût. Si seulement les démons du passé ne revenaient pas sans cesse la hanter une fois seule.

_________________
It's a thief in the night to come and grab you. It can creep up inside you and consume you. A disease of the mind, it can control you, it's too close for comfort. What's wrong with me? Why do I feel like this? I'm going crazy now.
Revenir en haut Aller en bas
http://beautyandgreeks.forumactif.com/dossiers-acceptes-f18/woody-criminal-mind-behind-a-wild-heart-t103.htm http://beautyandgreeks.forumactif.com/world-wide-web-f24/woodyrhodesmvucom-t122.htm
Elvis Sucker

Elvis Sucker

✎ POSTS : 21
✎ MULTINICKS : Chuck . Claire
✎ CREDITS : © ALLY BEE ; LJ
✎ AGE : 33
✎ MOOD : pissed of
✎ STATUT : SINGLE
✎ OCCUPATIONS : Médecine (santé) ✕ 4ème année (undergraduate) ✕ effectue les tâches ingrates à l'Ericson Art Gallery
✎ HOBBIES : membre de l'Anti-Greek Life


TEENAGE DREAM
✎ HOME : résidence universitaire, chambre 42 w/ ..
✎ QUOTE : ❝ I’ve never lived closer to danger, but I’ve never felt safer. ❞
✎ LIFE IS A FIREWORK :

love the way you move • WOODY Vide
MessageSujet: Re: love the way you move • WOODY   love the way you move • WOODY EmptyMar 5 Oct - 16:40



Par le passé, Elvis avait souvent rêvé de ce genre de moment, idéalisant l’instant au maximum. Il lui était devenue évident avec les années, que ce ne serait jamais pour lui. S’il fut toujours un garçon sympathique, dont la compagnie était appréciée des jeunes femmes, elles ne virent jamais en lui un petit ami. Pas l’homme qu’on souhaiterai enlacer, pas les bras dans lesquels on voudrait se réfugier. On lui parlait, la tendresse était presque une évidence avec lui, considérait presque comme un « doudou » un ami à la limite du nounours et du journal intime. Avec l’âge et les changements dans sa vie, il s’était affirmé, était devenu bien plus confiant, et s’il avait plus eu de « copines » ces derniers temps que depuis l’adolescence, c’était sans nul doute grâce à ces changements. Il ne regrettait qu’une partie de sa vie d’avant, que celle concernant sa sœur. Aujourd’hui il était différent, sa vie également, et lorsqu’il vit Woody se lever pour venir près de lui, lorsqu’elle déposa ses lèvres sur sa joue en guise de bonjour matinale, comment pouvait-il regretter ? Certes cette relation n’avait rien d’un couple, pas de sentiments amoureux, un attachement c’était certain, mais y avait-il autre chose ? Il n’en était pas sûr, pourtant il se satisfaisait de ces moments qu’il avait tant souhaité vivre à une époque. Souriant à la remarque de la jeune femme, il était évident qu’ils avaient tendance aussi bien l’un que l’autre à trop se laisser tenter par l’alcool. « Tu es réveillé depuis longtemps ? » « Je n’ai pas fait attention, mais il faisait encore nuit, donc je suppose que ça fait un moment maintenant. » Se retournant vers elle en lui souriant, il se saisit d’une nouvelle cigarette -il fumait décidément beaucoup trop- qu’il alluma, avant de reprendre la parole. « Bien dormi ? » s’enquit-il machinalement, non pas qu’il s’en fichait, au contraire il l’enviait. Il aurait souhaité avoir l’esprit assez léger pour se reposer plus de deux ou trois heures par nuit. C’était sans doute dans l’espoir de finir épuisé, qu’il dépensait autant d’énergies de toutes les façons que cela puisse être possible ceci-dit. Se trouvant des nouvelles passions qu’il n’avait pas eu auparavant, c’était peut être le masque qu’il s’était lui-même forgé. Se cachant derrière un personnage qu’il s’était composé. L’ayant tellement joué qu’il faisait à présent partie intégrante de lui, tout comme le jeune homme enjoué et amical. Composer avec ces deux facettes de sa personnalité pouvait être assez difficile, d’autant qu’il n’aimait pas trop se dévoiler et rester en retrait, mais face à Woody, il était en quelque sorte, désarmé. Il ne cherchait pas à se forcer à être le type drôle et attachant, et ne forçait pas son cynisme non plus, il était simplement lui-même. « Ça va ? Tu sembles… ailleurs. Ce qui ne change pas vraiment de d’habitude mais quitte à te tenir compagnie la nuit, tu sais aussi que tu peux aussi me parler. » à tel point qu’il était difficile pour lui de rester totalement hermétique face à elle, il avait eu envie de lui parler à de nombreuses reprises, lui parler de sa sœur de cette culpabilité qu’il ressentait. Mais il n’en avait jamais parlé, il ignorait comment s’y prendre, par où commencer. Il se sentait à l’aise avec la jeune femme et ce n’était certainement pas elle qui le bloquait, non ça venait de lui, c’était trop enfouis. « Je le sais, mais ça va. C’est qu’une histoire d’habitude je suppose, ça fait quelques années, à croire qu’il m’en faut encore. » Sa réponse était vague, floue et nébuleuse, il en avait conscience, il décida alors de rétablir un peu l’équilibre. « On ne guérit pas vraiment des insomnies alors bon, je m’y fais. Mais je vais pas t’embêter avec ça. »


_________________
love the way you move • WOODY W8p92x love the way you move • WOODY 21j0sjr love the way you move • WOODY Nosk7l
« Once you’ve taken a few punches and realize you’re not made of glass, you don’t feel alive unless you’re pushing yourself as far as you can go. »
Revenir en haut Aller en bas
http://batg-uc.forumactif.com/dossiers-acceptes-f18/elvis-everybody-s-fool-t105.htm http://beautyandgreeks.forumactif.com/carnets-personnels-f22/elvis-harder-better-faster-stronger-t231.htm#1847 http://batg-uc.forumactif.com/world-wide-web-f24/elvissuckermvucom-t142.htm#723
Contenu sponsorisé





love the way you move • WOODY Vide
MessageSujet: Re: love the way you move • WOODY   love the way you move • WOODY Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

love the way you move • WOODY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BEAUTY AND THE GREEKS :: MICHIGAN VALLEY UNIVERSITY :: ❝ résidences universitaires-